Conférence : "Vie et oeuvre de Marie Curie"

Vie et œuvre de Marie Curie : la découverte des éléments radioactifs dans la Nature

Curie

Pierre Radvanyi, physicien nucléaire et historien, secrétaire général de l’association Curie et Joliot-Curie.

En 1891, Marie Sklodowska vient de Var

sovie étudier à la Sorbonne. Elle réussit brillamment. En 1895, elle épouse Pierre Curie, enseignant à l’École de physique et chimie industrielles, déjà connu pour ses travaux sur les cristaux et le magnétisme. W. Röntgen va découvrir les rayons X, et H. Becquerel l’émission spontanée de rayonnement par l’élément uranium.

Fin 1897, Marie Curie décide, pour sa thèse de doctorat, d’examiner si d’autres éléments, ou des minéraux contenant ces éléments, émettent aussi le rayonnement uranique. Elle observe que les minéraux naturels contenant de l’uranium sont plus actifs que le seul uranium. Avec Pierre Curie, elle découvre en 1898 deux éléments nouveaux, le polonium et le radium, beaucoup plus « radioactifs » que l’uranium. Marie travaille alors à séparer les nouveaux éléments et à déterminer leurs masses atomiques. Pierre étudie leurs propriétés physiques et lance leurs applications médicales. En 1903, P. et M. Curie, ainsi que H. Becquerel obtiennent le prix Nobel de physique. 

Après la mort accidentelle de Pierre en 1906, Marie, première femme professeur à la Sorbonne, poursuit l’œuvre commune. Faisant face à l’adversité, elle reçoit en 1911 le prix Nobel de chimie. L’Institut Pasteur et l’Université construisent pour elle l’Institut du Radium (1914). Pendant la Première Guerre mondiale, Marie développe un service radiologique aux armées. Marie Curie aura de nombreux élèves. Elle décède de leucémie en 1934.

Médiathèque de Meaux - 2, rue Cornillon Meaux